.........................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................
Finance          
..................................................................   Articles      


Notes de Lecture

Articles

Economie - Finance


..................................................................



 



« Les systèmes de trading dans Visual Chart »

II - Vérifications graphiques d'un système de trading

 

Vous venez de réaliser votre premier système de trading, et vous en êtes très fier, ce qui est parfaitement justifié. Mais avant de l’analyser pour savoir s’il va définitivement vous rendre riche, il faut le contrôler.
Cela consiste à vérifier que les opérations réalisées correspondent bien aux règles que vous aviez définies lors de la conception du système. Ou si vous préférez, que le système exécute correctement les idées que vous aviez et qui ont motivées tant d’efforts.

La première chose à faire est d’afficher le graphe d’une valeur ou d’un future sur le(la)quel vous souhaitez appliquer votre système. Si possible, sur une période relativement longue, un an par exemple, afin d’apprécier d’une part comment sont passées les trades en période de hausse, de baisse et de trading range du marché, et d’autre part pour pouvoir analyser un grand nombre d’ordres d’achat et de vente.
Sur ce graphique, appliquer les indicateurs, moyennes mobiles, etc… qui sont utilisés par le système. Cela permettra de vérifier à quel moment précisément les signaux envoyés par les indicateurs sont transformés en ordres d’achat et de vente par le système.

 



 
   

Enfin, afficher le système lui-même.
Dans le Panneau des Propriétés du système, dans l’onglet « Ajuster », assurez vous que les options par défaut « Entrer sans accumuler » et « Liquidation et annulation de la position » sont sélectionnées.

Tout est prêt pour commencer la phase des contrôles.

Généralement, les systèmes ont un biais. Ils sont plus efficaces durant certaines phases du marché, et moins durant d’autres. Un système de suivi de tendance sera gagnant tant que le marché sera en tendance, et perdra probablement pendant les périodes de trading range.
Si votre système est conçu pour profiter des tendances, c’est ce qu’il faut vérifier en premier. Si des tendances ne sont pas exploitées, il est important de chercher à comprendre pourquoi. Si les phases de trading range donnent lieu à de nombreux trades perdants, il faut essayer de trouver les solutions pour que le système reste à l’écart durant ces périodes et n’accumule pas les pertes, ou en tout cas, le moins possible.

Le contrôle le plus fastidieux porte sur l’examen des ordres.
Et tout d’abord, que le système génère un nombre suffisant d’opérations pour que la vérification soit crédible. Une dizaine ou une vingtaine de trades dans l’année est insuffisant pour étudier tous les cas de figures. Il en faut beaucoup plus (au minimum une centaine, sinon plus).
Ensuite, s’assurer que les ordres sont passés comme prévus, au moment adéquat, conformément aux signaux envoyés par les indicateurs. Et pour cela, il est nécessaire de bien comprendre comment fonctionnent les ordres dans le logiciel.

Visual Chart propose quatre types d’ordres : l’ordre à la clôture, au marché, le stop et l’ordre limite.
Les deux premiers sont en fait des ordres au marché. Ils sont donc prioritaires.
Ce qui les distingue, c’est le moment de la passation de l’ordre.

L’ordre à la clôture se positionne à la clôture de la barre actuelle (l’évènement est constaté durant le déroulement de la barre n, et l’ordre est passé à la fin de cette même barre).

L’ordre au marché correspond au processus habituel de passation de ce type d’ordre. L’ordre au marché est exécuté à l’ouverture de la barre suivante (l’évènement est constaté durant la barre n, l’ordre au marché est passé à l’ouverture de la barre n+1).

 

L’ordre stop est toujours passé à l’ouverture de la barre suivante (l’évènement est constaté durant la barre n, l’ordre stop est passé à l’ouverture de la barre n+1). Il résulte de cela que si le prix d’ouverture de la barre n+1 est supérieur ou inférieur au prix du stop tel que initialement prévu, l’ordre stop sera envoyé au cours d’ouverture de la barre suivante.
Exemple : le système envoie un ordre stop si un indicateur croise sa moyenne mobile. Durant le déroulement de la barre n, l’évènement se produit au cours de 4845. Cependant, la baisse se poursuit et la bougie suivante ouvre à 4840. C’est à ce niveau, 4840, que sera exécuté l’ordre stop, et non à 4845.

L’utilisation des ordres limites n’est pas vraiment recommandé, car au moment de passer l’ordre, le système ignore comment est constitué le carnet d’ordres. L’ordre limite peut très bien n’être que partiellement exécuté, voire pas du tout, ou plus tard à un moment nettement moins opportun. C’est pourquoi on laisse généralement un délai de 30 à 60 secondes après envoi par le système d’un ordre au marché pour lui permettre de corriger les éventuels écarts. Le plus souvent, la correction consiste à transformer l’ordre limite en ordre marché s’il n’est pas passé. Inconvénient, le prix n’est plus maîtrisé. Ou deuxième cas, le système supprime les titres non acceptées si l’ordre initial n’a été que partiellement traité. L’inconvénient est alors que le trade en cours n’est pas optimum puisque la quantité prévue n’est pas passée.

Cette vérification permet aussi de s’assurer que tous les trades sont bien clôturés en fin de session si le système de trading est conçu pour fonctionner en intraday et non en overnight, qu’il n’y a pas de trades anormalement longs, sans signal de sortie ou de renversement, etc…
Pour les systèmes prévus pour fonctionner sur des futures, compte tenu de la durée limitée des contrats, il est possible de tester un système sur le support en continu, mais en veillant bien à supprimer les éventuels trades qui chevaucheraient les changements mensuels ou trimestriels des contrats.


Voila. Vous avez vérifié que votre système de trading fonctionne comme vous l’avez imaginé, et tout semble correct. Il est temps maintenant d’analyser sa rentabilité. C’est l’objet de l’article suivant


Copyright © Boursovision (J.C.)
11 / 2007

Retour au Sommaire Articles

     
 

Contact - Avertissement - Conditions d'utilisation du site - Mentions légales - Déclaration CNL n.1259407 - Copyright © Boursovision.com - Tous droits réservés.....